Trois jours à Melbourne

On est tous les mêmes quand on arrive dans une nouvelle ville que ça soit pour s’installer ou simplement de passage, nous cherchons les choses à voir, à faire, les bonnes adresses où manger, où boire un verre. On cherche aussi les boutiques où faire ses emplettes…  Loin de nous l’idée de pointer l’uniformisation de nos comportements, cet article non-exhaustif vous propose un parcours sur trois jours pour la découverte de Melbourne et sa banlieue. Car selon nous, trois jours ne sont (vraiment!) pas de trop, et qu’on peut y rester plus d’une semaine sans s’ennuyer. Bien sûr on pourrait coupler avec la découverte de sa région et vous retrouverez ci-après les articles sur la Great Ocean Road, Philip Island, la Mornington Peninsula ou encore Wilsons Promontory.

JOUR 1 : Comprendre l’histoire de Melbourne

Yarra River

Commencer par la rive de la Yarra, là où tout aurait commencé. C’est d’ici que John Batman et son équipage ont commencé à poser les bases du Traité de Batman. Un traité qui en 1835 expropria près de 2400 km² de terres aux Aborigènes. Melbourne est l’une des premières villes à être bâtie sur simple décision civile : John Batman n’était qu’un fermier désireux d’agrandir ses lopins de terres. Pas de décision du gouverneur de la New South-Wales déjà établie plus tôt, et encore moins de la Reine, un seul homme a décidé d’annexer des terres pour son compte personnel.

Yarra River

Traversez la Collins Street

Continuez vers Collins Street où vous verrez les nombreuses banques à l’architecture grandiose et quasi-religieuse. Passer par cette rue, c’est saisir une part de la philosophie de la ville, celle de l’argent. N’oublions pas que la ville a connu la ruée vers l’or dans les années 1850. Nous avons un faible particulier pour le beau bâtiment gothique de la banque ANZ à l’angle de la Queen Street.

ANZ Building Melbourne

L’hyper-centre du CBD

  • Le General Post Office : le bâtiment bâti en 1859 est aujourd’hui aux mains du géant suédois de H&M. L’ancien bâtiment public opérait autrefois dans la transmission des communications dans l’État du Victoria à l’époque où le Victoria se structurait.

General Post Melbourne H&m

  • Le Town Hall : le bâtiment bâti en 1870 abrite des expositions, des fonctions municipales et également des évènements culturels. C’est ici que les Beatles ont assisté à une réception officielle dans les années 1960 créant une liesse populaire à l’extérieur du bâtiment.
  • La State Library du Victoria, bâtie en 1856, et sa magnifique salle de lecture. La visite de l’espace culturel contient une galerie d’exposition et une salle de lecture imposante très généralement fréquentée par un public estudiantin. Les révisions de fin d’année (novembre – décembre) confère au lieu une solennité savoureuse.

State Library Victoria

La majorité des immeubles publics a été bâti dans un laps de temps réduit afin de répondre à la demande engendrée par l’explosion démographique dans le courant des années 1850 et 1860. Il a fallu bâtir rapidement des établissements culturels, médicaux, de communications, des universités etc… La majorité des édifices remontent donc à cette période.

Le Parlement

L’État du Victoria a été séparé de l’État du New South Wales en 1851, et c’est en 1856 que les hommes politiques ont pu investir le bâtiment officiel. N’oublions pas de mentionner que le bâtiment a été également le siège du pouvoir fédéral entre 1901 (date à laquelle la Fédération des États d’Australie est fondée) jusqu’en 1927 (date à laquelle le transfert de capitale est effectué à Canberra).

Et comme vous êtes près du Parlement, pourquoi ne pas faire une petite halte à Melbournalia (5/50 Bourke Street, plus d’infos ci-dessous) ? Le lieu idéal pour trouver des produits 100% made in Melbourne.

Terminez votre journée au Shrine of Remembrance

En fin de journée, vous pourrez avoir une vue exceptionnelle sur l’ensemble de la ville depuis le Shrine of Remembrance. D’ici, la skyline n’aura plus aucun secret. A votre gauche, la Eureka Tower fière et haute, en face l’immeuble dont la façades des balcons a été sculptée selon les traits du visage de l’Aborigène William Barak.

Vous pourrez monter sur la terrasse supérieure et jouir d’une vue à 360 degrès. Admirez à quel point Melbourne passe des sommets de buildings vitrés à une campagne basse et tassée. Au loin, la vue sur la mer, presque une invitation aux vacances…

Shrine of Remembrance

JOUR 2 : MELBOURNE UNE VILLE JEUNE

Des tours à n’en plus finir

Aujourd’hui, lançons-nous à l’assaut des nouvelles infrastructures développées ces trente dernières années.

  • Federation Square : l’esplanade centrale située en face de la gare de Flinders dont la sortie de terres remonte à 2002. Un lieu de vie, de rencontres, de culture aussi grâce à son centre culturel Aqmi (expositions, cinéma etc…) et quelques restaurants. C’est d’ici que le feu d’artifice du Nouvel An est lancé. Depuis cette place vous aurez une vue imprenable sur la cathédrale Saint-Paul, siège du diocèse anglican du Victoria bâti en 1880.
  • Southbank : le quartier a été bâti à la fin des années 1980 – début 1990. Des tours hautes, dont la plus haute de Melbourne, la Eureka Tower qui vous offrira un merveilleux point de vue sur la ville et sa côte. Une balade pédestre est possible depuis le quai de la Yarra et vous remontez les différents restaurants, bars et glaciers… Au bout, le fameux Crown – mégastructure regroupant casino, restaurants, et hôtel prestigieux. Une structure toute en longueur pour un projet de démesure – des airs de Las Vegas en ville! Un peu plus loin, vous accéderez à la balade de South Wharf, où d’anciens docks ont été reconvertis en restaurants et bars. Le meilleur spot peut-être pour jouir d’un coucher de soleil et d’un verre en ville.

Eureka Tower Melbourne

Le street art

Vous avez sans doute lu notre article sur le street art, alors nous ne nous épancherons pas davantage sur le sujet. Nos lanes préférées : Presgraves, AC/DC, Hosier, Caledonian… Vous saisirez davantage l’identité des Melburnians quand vous remarquerez la force des couleurs et l’épaisseur des traits. Melbourne fonde aussi son identité sur cette art (même si faire le moindre dessin constitue toujours un crime!). Le street art s’étend au-delà des frontières de Melbourne car vous pourrez vagabonder à Fitzroy, Brunswick ou encore Elwood pour voir les différentes facettes des arts de rue.

Mangez un bout à Humble Rays, une cantine délicieuse et raffinée. Elle est située au nord de Melbourne. Notre conseil : réservez une table pour 13h00 (le lieu est victime de son succès!) et foncez ensuite sur la Queensberry Street), vous traverserez le Carlton Gardens, poumon vert et reposant et admirerez le magnifique Melbourne Museum. En quelques minutes vous arriverez sur Fitzroy.

Vous pourrez même aller plus loin que Fitzroy en passant sur la fameuse Johnston Street et admirer les fresques du Night Cat et celle laissée par Keith Haring. Au bout de la route longue de plusieurs kilomètres, nous vous conseillons chaleureusement de déjeuner au couvent d’Abbotsford. D’un lieu de culte à un lieu de culture, le couvent dispose d’un restaurant Lentil as Anything où la donation est de mise.

JOUR 3 :  Fin d’une aventure 100% Melbourne

Les emplettes

Chaque voyage nous oblige aux mêmes contraintes, celle entre autre de revenir les bras chargés de souvenirs pour combler toute la famille. Ici, quelques pistes pour faire des achats tout en découvrant l’histoire de la consommation australienne. Une consommation acharnée et ne connaissant que très peu de limites.

  • Le Queen Victoria Market, une vieille institution de Melbourne a été inaugurée en 1878. Situé sur l’ancien emplacement d’un cimetière (non, non c’est pas une blague), le mastodonte de la consommation draine chaque jour des milliers de visiteurs locaux et internationaux. Viandes, fruits et légumes, il y a également toute une partie pour acheter des cadeaux (bon goût s’abstenir!)

queen victoria front door

  • La Block Arcade : située sur la Elizabeth Street, cette arcade dispose de quelques boutiques assez chics. Pour la petite histoire, on l’appelait Block Arcade car à l’époque ces gentilshommes aimaient prêter leurs bras aux gentes dames pour le tour du block (ou du pâté de maison), nous disions alors : « doing the block » (ou faire le block pour les LV1 deutsch). L’ouvrage protège l’une des ses plus anciennes boutiques, un charmant salon de thé du nom de Hopetoun Tea Room. Hopetoun était la femme du gouverneur qui aimait se reposer en ces lieux et se goinfrer des pâtisseries réputées. La vitrine en elle-même vous promet la crise de foie.
  • La Royal Arcade est la deuxième galerie la plus réputée de Melbourne et elle est située juste après celle du Block. Il n’y a que l’étroite Little Collins Street en travers de leurs chemins. Cette galerie, toute en profondeur, possède quelques beaux magasins. Deux statues trônent au fond du couloir au niveau de l’horloge, il s’agit des divinités Gog et Magog, les deux gardiens des ténèbres. Outre ces douces divinités, vous trouverez des pâtisseries françaises dans un petit cagibi à Aga’thé ou un réparateur de cuir à la décoration soignée…
  • Melbournalia : Et si on vous emmenait dans une boutique Made in Melbourne et proposant des produits de qualité? A Melbournalia, on trouve de tout, de la bougie ou parfum de la marque Ascari aux petits carnets où un joli tram melbournien est griffonné… Le plein de cadeaux charmants, de qualité mais un peu cher cela étant dit.
Et le plaisir de manger dans tout ça ? Foncez au glacier Pidapipò pour une pause sucrée. Les parfums sont délicieux, le store est hyper chaleureux et ça tombe bien, ils viennent d’ouvrir dans le CBD (6 Degraves St.)

 Les plages de Melbourne

Et qu’allez-vous faire de l’après-midi ? Pourquoi ne pas tout simplement prendre un train pour aller à la mer… car c’est aussi l’une des forces de Melbourne : avoir la mer à 20 mns de train. Préférez Sandringham ou alors la jolie balade de Brighton à Saint-Kilda. N’oubliez pas de passer par la plage mythique de Brighton pour les cabanes de plages iconiques. Alors, on vous voit d’ici, oui, les plages ne sont pas paradisiaques, la mer est souvent très froide mais vous avez déjà vu une ville aussi cool avec autant de plages à proximité? On cherche encore!

Brighton Beach

Errez aux Jardins Botaniques Royaux

Si vous n’êtes pas trop plages, vous pouvez aussi très bien arpenter les jardins botaniques royaux, véritable poumon vert de la ville de Melbourne. Situé à proximité du Shrine of Remembrance, vous pouvez coupler les deux pour une belle balade de quelques heures. Les jardins botaniques ont été fondés 1846 sur ordre de La Trobe, notre bon vieux gouverneur adjoint du Victoria et fin lettré. Étendus sur plus de 38 hectares, vous aurez mille occasions de vous perdre dans les allées de sa forêt pluviale ou d’admirer les gondoles sur le point d’eau au centre des jardins. Éloignez vous un peu des routes entourant les jardins pour vous sentir à la campagne, rien qu’un instant.

Royal Botanical Gardens Melbourne

Un avis sur “Trois jours à Melbourne

  1. J’aime Melbourne … dont vous parlez si bien
    Tu aimes Melbourne, Aurore
    Il aime Melbourne, dit-on d’Edward
    Nous aimons Melbourne, ceux qui y vivent et ceux qui iront la visiter et ceux qui savent lire vos papiers
    Vous aimez Melbourne … est-ce bien raisonnable?
    Ils aiment Melbourne … quand on parle de vous, de votre audace, de vos textes et de vos photos.
    Chantal

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s